Cours n°61

Théorie

Le carnet de voyage

les arbres et la végétation

Avant de vous montrer comment dessiner la végétation et les arbres, voici une présentation du cours complet sur le carnet de voyage.

Ce cours est destiné aux débutants qui désirent créer leur propre carnet de voyage.
Vous y apprendrez :

• à dessiner et à peindre les arbres et la végétation
Plusieurs techniques et outils vous seront proposés. Essayez-les tous et choisissez ensuite ceux qui correspondent le plus à votre sensibilité.

• à peindre correctement le ciel et la mer
Quand on débute à l’aquarelle, les ciels et la mer que l’on peint présentent souvent beaucoup de traces qui ne nous plaisent pas. Suivez les astuces pour obtenir des résultats qui fonctionnent.

• à dessiner les habitations
ou comment éviter les difficultés de la perspective. Dessiner des maisons qui ne ressemblent pas à des dessins d’enfants, c’est possible avec ces astuces.

• à dessiner les personnages
une technique au pinceau pour les dessiner en silhouette dans le lointain et des conseils pour les représenter quand ils sont plus près de vous.

Petite histoire du carnet de voyage

Bien qu’elle soit très appréciée par de nombreux dessinateurs du 21e siècle, l’idée de faire un carnet de voyage ne date pas d’aujourd’hui.

 

Durant toute l’histoire de l’art, les artistes ont pris des notes et réalisé des croquis rapides sur des feuilles volantes ou des carnets.

 

Ce n’est donc pas cette forme de dessin qui est nouvelle, mais plutôt la facilité que nous avons de nos jours à voyager. Contrairement aux siècles précédents, les carnets de voyages se sont multipliés et leur qualité artistique ne cesse de grandir.

Quelques artistes ont mis à l’honneur cette forme d’expression. Citons par exemple :

Eugène Delacroix (Carnets Marocains)
William Turner (Carnet de France)
Pablo Picasso (Voyage en Hollande)
Paul Gauguin (Voyage à Tahiti)
Edward Hopper (Un américain à Paris)
Victor Hugo (Escapades amoureuses dans l'ouest de la France), et plus proche de nous :
Titouan Lamazou et ses Carnets du Cap Horn par exemple.

Ci-contre :

Extrait des carnets marocains d'Eugène Delacroix

Petites et grandes questions

Faut-il voyager pour créer son carnet de voyage ?
Eh bien non, pas forcément. La créativité n’ayant pas de limite, certains ont dessiné un carnet de voyage de leur quartier ou plus imaginaire, un carnet au pays des fées. Après tout, qu’est-ce qui empêcherait un artiste de voyager dans sa tête ?

Bien comprendre l’esprit du carnet de voyage
Rien n’est plus personnel qu’un carnet de voyage. Pour un même endroit, chaque carnet sera différent des autres, tout simplement car il représente les émotions et les rencontres de son auteur. Vous le savez bien : nous ne voyons pas tous la même chose, même si nous nous trouvons au même endroit. C’est donc bien votre propre expérience qu’il s’agit de raconter dans votre carnet, non pas celle des autres. 

En fait, il peut être intéressant de concevoir son carnet comme une petite histoire. L’histoire de nos journées. Un peu comme les journaux intimes... la différence, c’est qu’ici il n’y a pas de cadenas. Ce livre, nous avons envie de le partager avec d’autres comme on le ferait avec un album photo. Mais bien plus qu’un simple album photos, dans son carnet on dessine son voyage, on l'écrit, on joint des souvenirs...

 

Pour cela, on prends des tas de notes bien sûr, mais on y colle aussi un ticket de bus qu’on vient d’utiliser, une place de musée, un bout de ficelle trouvé par terre et que l’on a trouvé joli, un coquillage, une empreinte digitale, une tache de café, une feuille d’arbre ou un épi de blé… et bien sûr de nombreux dessins et aquarelles.

Dessiner comme on prend des notes
L’idée principale est donc de concevoir les dessins d’un carnet de voyage comme une prise de note. Le croquis rapide est donc une technique à privilégier pour la réalisation de son carnet. 

Quels outils choisir ?
Un matériel léger et transportable est évidemment de mise. On conçoit difficilement l’idée de transporter une vingtaine de pots d’encre-aquarelles ou des peintures à l’huile pour prendre des notes dans son carnet ! Nous allons donc chercher à voyager le plus légèrement possible. 

Et comme le carnet de voyage est à la mode, les fabricants de matériel pour artistes ont conçu des outils spécialement adaptés aux voyages. Citons par exemple ce petit pinceau à réservoir (image ci-dessous) que l’on transporte facilement dans un sac ou des feutres indélébiles bien pratiques pour remplacer la plume et l’encre de Chine.

Quel carnet de voyage choisir ?

Faut-il obligatoirement utiliser un carnet du commerce ?
Tout est question de choix personnel bien sûr. Certains choisissent les carnets fabriqués avec des feuilles de papier aquarelle, d’autres préfèrent avoir en main un joli carnet en cuir fermé avec une lanière qui lui confère un côté ancien (je devrais dire vintage), d’autres enfin préfèrent utiliser de multiples qualités de papier et relier leur carnet de retour à la maison.

Voyons les avantages et les inconvénients des différentes propositions.

Carnet du commerce

Avantages
Il est déjà relié, et généralement même bien relié. Les pages se tiennent et on prends donc ses notes sur un vrai carnet.

Inconvénients
Ils ne comportent qu’un seul type de papier. La créativité peut s’en trouver limitée. On regrette vite ses erreurs car il devient difficile d’arracher une page de son carnet si on estime que le dessin est complètement raté.

Carnet relié à la maison

Avantages
On peut dessiner sur n’importe quel support en fonction de l’outil choisi : papier aquarelle bien sûr, mais aussi sur une chute de papier kraft, un journal du pays que l’on visite, un prospectus, une feuille de bananier… Aucune limite dans le choix du support, si ce n’est la taille qu’il faudra peut être uniformiser pour en faciliter la reliure. 

On peut recommencer ses dessins à loisirs et se tromper autant de fois que nécessaire. On pourrait bien sûr coller tous ces supports sur un carnet de voyage du commerce, mais le résultat ne sera pas forcément identique.

Inconvénients
Pendant le voyage, vous serez peut être débordés par vos créations puisqu’elles ne seront pas encore reliées. C’est une question d’organisation. Pensez à dater vos dessins pour les remettre facilement dans l’ordre lors de la reliure.

 

Qu'allez-vous apprendre dans ce cours ?

Vous l’avez certainement compris, comme le carnet de voyage est une expérience toute personnelle, je ne me mêlerai pas de votre manière d’écrire ni des éléments que vous voudrez coller au fil de vos pages.

Nous nous concentrerons uniquement sur le dessin et l'aquarelle. Je vais vous montrer des techniques graphiques qui vous permettront d’obtenir des résultats assez rapidement. Suivez bien chacune d’entre-elles et adaptez-les selon vos envies, et bien sûr les endroits que vous visiterez.

Dans ces quatre cours, vous apprendrez des techniques pour dessiner :

• Les arbres
• La mer et le ciel
• Les habitations
• Les personnages

Matériel utilisé

Papier ordinaire ou votre carnet de voyage.

+

Feutre Paper Mate noir.

Pas à pas

Les arbres

Voici 3 pas à pas en vidéos qui vous apprendront à dessiner les arbres. Vous verrez 3 techniques différentes pour dessiner le même arbre.

 

Pour apprendre chaque technique à l'aide des vidéos :

  1. Regardez entièrement la vidéo une première fois.

  2. Ensuite, visionnez-la à nouveau en faisant régulièrement un arrêt sur image pour en comprendre les différentes étapes.

  3. Reproduisez ces étapes sur votre feuille.
     

Lisez attentivement l'astuce de ce cours pour découvrir quel matériel vous procurer.

Matériel utilisé

Papier ordinaire : bloc croquis, papier pour photocopieur ou votre carnet de voyage.

+

Feutre Pentel GFKP rechargeable ou équivalent.

1.

Avec le plat du feutre pinceau, dessiner rapidement et nerveusement des masses pour représenter la ramure de l'arbre.

2.

Précisez les extrémités des feuilles avec la pointe du feutre pinceau.


Dessinez le tronc de l'arbre.

3.

Dessinez la petite maison tout aussi rapidement.

4.

Apportez quelques détails et placez le sol.

5.

Voici à quoi peut ressembler votre dessin.

Peindre un arbre à l'aquarelle

Matériel utilisé

Papier : aquarelle grain torchon ou votre carnet de voyage.

+

Pinceau mouilleur ou pinceau en poils de martre.

1.

Avec une teinte verte diluée dans l'eau, peignez rapidement le début de la ramure. 


Utilisez pour cela un pinceau mouilleur de petite taille ou un martre.

2.

Pendant que la couleur est encore humide, ajoutez une teinte plus foncée dans le bas de la ramure.
Les deux couleurs font fuser entre-elles.

3.

Avec la même couleur additionnée de marron, dessinez le tronc et quelques branches.

4.

Utilisez une teinte très diluée pour peindre le sol avec la touffe du pinceau.


Ne cherchez pas à dessiner une forme précise. 

 

Au contraire, écrasez la touffe de votre pinceau pour dessiner de manière plus aléatoire.

5.

Dans la couleur encore humide, apportez une teinte plus foncée et laissez-la fuser dans la première couleur.

6.

Voici le résultat final.

Peindre un arbre à l'éponge naturelle

Matériel utilisé

Papier : aquarelle grain torchon ou votre carnet de voyage.

+

Eponge naturelle avec beaucoup de relief comme la photo ci-dessous.

+

Pinceau en poils de martre.

1.

Trempez un peu le bout de votre éponge dans l'eau et essorez-le. 


Chargez-le en couleur dans un godet vert.


Tapotez légèrement sur la feuille de papier aquarelle, sans jamais écraser complètement l'éponge.

2.

Faites de même avec un vert clair ou un jaune, mais cette-fois-ci, 
ne mouillez plus votre éponge au préalable sauf si elle est complètement sèche.

3.

Continuez jusqu'à obtention de l'effet désiré. Le bas de l'arbre doit être plus foncé et plus compact que le haut car il se trouve dans l'ombre.


De ce fait, laissez apparaître le blanc du papier dans le haut de l'arbre pour montrer la lumière.

4.

Dessinez le tronc avec un martre. Utilisez pour cela une couleur marron

5.

Avec cette même teinte, dessinez quelques branches dans le feuillage.

6.

Tracez le sol de manière aléatoire et libre. 

7.

Dessinez une petite barrière avec la même teinte.  


Ne fermez pas tous vos traits. 

 

Laissez au contraire quelques espaces blancs entre-eux pour simuler la lumière.

8.

Dessinez encore quelques branches, mais cette fois à la gouache blanche.

9.

Votre arbre est terminé.

1 paysage, 4 techniques

ou

Pierre noire HB ou 2B

ou

Mine de plomb 2B

ou

Stylo-bille

Voici un résumé de la vidéo qui vous montre comment

dessiner un même paysage avec 4 outils différents.

 

Au feutre

A la pierre noire

A la mine graphite

Au stylo-bille

Astuce

Quel matériel acheter ?

Quand on voyage, on cherche généralement à partir léger ! Les fournisseurs de matériel l'ont bien compris et mettent à notre disposition un matériel très bien adapté. Voici une liste non exhaustive que je vous propose d'acquérir.

Le carnet de voyage

Il en existe plusieurs modèles vendus dans le commerce. Préférez un papier épais pour qu'il ne gondole pas quand vous dessinerez à l'aquarelle.

 

Si vous comptez faire de nombreux dessins à l'aquarelle, privilégiez un papier de 300 g/m2 minimum. C'est le cas pour de nombreux carnets vendus dans le commerce.

 

Si, au contraire, vous prévoyez davantage de textes et de croquis au feutre ou techniques sèches, un papier de grammage plus fin conviendra parfaitement (exemple : carnet ci-dessous).

Techniques sèches :
Crayons, pierres noires, fusains et sanguines

Vous prendrez les crayons qui vous plaisent le plus, mais attention aux crayons trop gras (5B à 9B), aux pierres noires trop grasses (2 B ou 5B) et aux sanguines et pastels qui auront tendance à marquer le verso des pages précédentes quand vous refermerez votre carnet. 

 

Si vous tenez malgré tout à les utiliser, vous pouvez insérer une feuille de papier calque ou un autre papier entre ces pages pour les garder propres.

Feutres

Plusieurs feutres vous seront très utiles. 
Il faut qu'ils soient indélébiles (permanents) pour qu'ils ne fusent pas si vous ajoutez de l'aquarelle dessus.

Je vous préconise donc les feutres Faber Castell PITT qui ont l'avantage de proposer plusieurs pointes.

Il vous faudrait également, dans l'idéal un feutre pinceau Pentel GFKP ou équivalent.
Ces feutres sont rechargeables avec des cartouches remplies d'encre à pigmentation indélébile.


Pour amorcer le feutre, il faut bien enclencher la cartouche et entendre un CLIC, puis la presser jusqu'à ce que l'encre descende dans la pointe.

Pinceaux

Dans l'absolu, un simple pinceau à réservoir vous suffit. Il faut le remplir au préalable avec de l'eau, puis le presser pour mouiller vos aquarelles en godets. Vous pouvez passer sans problème d'une couleur à l'autre sans avoir à le nettoyer.

Cependant, vous pouvez préférer utiliser un martre et un pinceau mouilleur.

 

Cela vous oblige à prendre un récipient fermé avec de l'eau, mais vous réussirez beaucoup mieux à peindre les grandes surfaces comme les ciels si vous voulez le faire sur place. 

 

A vous de choisir le confort qui vous convient le mieux.

Pour le martre
J'utilise un Martre Kolinsky série 8404 n°2 de chez Raphaël.

Pour le mouilleur
J'utilise indifféremment un Léonard Petit Gris 72 n°4 
ou un Petit Gris Pébéo série 8548 de chez Pébéo.

Aquarelles

Une petite boîte avec une douzaine de couleurs est amplement suffisante.

 

Alix, une de nos élèves, est spécialiste en fournitures pour Beaux Arts. Elle nous a rédigé 3 articles forts intéressants sur le sujet.

Je vous propose de les lire en cliquant sur ces liens :

Comment choisir ses aquarelles ?

Comment choisir son papier aquarelle ?

Comment choisir ses pinceaux aquarelle ?

S'autres outils

Selon vos goûts, vous pourriez avoir envie de dessiner avec un stylo-bille, un stylo-plume ou tout autre outil.

N'oubliez pas d'emporter un chiffon et peut être un tabouret pliant pour être autonome.
Dans le cas contraire, vous ne pourrez vous asseoir que dans certains endroits qui ne conviennent pas forcément à l'angle de vue que vous souhaitez dessiner, ou par terre.

Carnet de croquis

Voici quelques essences d'arbres qui vont enrichir votre catalogue personnel.

Dessinez-les pour vous entraîner avec une version au pinceau et une autre à l'éponge.

2 autres essences d'arbres à dessiner

 

Le conifère

Voici une essence d'arbre différente.
Observez en premier l'arbre en entier, puis le détail des aiguilles en dessous.

Je vous indique ensuite comment procéder.

Détail

Pour dessiner les épines du conifère, voici comment procéder :

  1. préparez une couleur bien liquide sur votre palette.

  2. écrasez les poils de votre pinceau martre entre vos doigts comme sur la photo.

  3. Profitez de l'écartement des poils pour dessiner les aiguilles en suivant les conseils indiqués ci-dessous.

Voici un détail du résultat à obtenir.

Les traits clairs sont réalisés avec le manche du pinceau

que j'ai utilisé comme un crayon pour dessiner des feuilles.

Voici ci-dessous 4 détails du dessin.

Pinceau mouilleur + martre

Pinceau martre

Si les poils de votre pinceau ne sont pas assez écartés, voici ce que vous obtiendrez comme résultat.

Ou encore ceci.

Le palmier

Pour dessiner des feuilles de palmier, tenez votre pinceau normalement en écrasant la pointe au fur et à mesure pour élargir votre trait.


Vous pouvez procéder dans l'autre sens en commençant par écraser la pointe et en la relevant pour obtenir un trait fin.

Reportez-vous à la procédure indiquée sous les photos.

Détail

D'autres exemples

 Et pour vous aider à visualiser les techniques présentées dans les vidéos, 
voici quelques exemples de dessins dans l'esprit du carnet de voyage. 

Les outils utilisés sont indiqués à chaque fois.

 

Feutre Pentel GFKP

Eponge naturelle + pinceau martre