Cours n°2

Théorie

Les comparaisons

La méthode consiste à se poser sans cesse des questions sur la relation qui existe entre les objets, leur hauteur, leur largeur et tout autre comparaison qui vous aidera à dessiner de manière juste.

Le regard comparatif est indispensable à l'apprentissage de l'observation !

Commencez par regarder le sujet dans sa globalité sans vous attarder sur les détails. Regardez-le comme s'il s'agissait de formes abstraites, puis comparez en les formes, les tailles, les volumes...


Comparez

Posez-vous ces quelques questions et bien d'autres encore :
• L'objet de droite est-il plus haut que celui de gauche ?
• Si oui, de combien ? Un quart ? Un tiers ? Une moitié ?
• L'objet de droite est-il plus large que celui de gauche ?
• Si oui, de combien ? Un quart ? Un tiers ? Une moitié ?
• Quelle surface occupe un objet par rapport à l'autre ?
• Un des objet est-il plus droit, plus penché qu'un autre ?

Découvrez les comparaisons en vidéo en cliquant sur l'image ci-dessous.

Comparez encore...

et encore

Chaque dessinateur, qu'il soit débutant ou confirmé, doit comparer sans cesse pour obtenir un croquis juste de son sujet. Autant dire que sans cette technique, il est pratiquement impossible de dessiner correctement ce que l'on voit. 

Utilisez donc les comparaisons, même quand vous ne dessinez pas. Rien de tel qu'un voyage en transports en commun pour observer ce qui nous entoure.

Vous pouvez tout comparer, y compris les humains. Demandez-vous en observant vos voisins qui a la tête la plus large, les mains les plus longues... Vous entraînerez ainsi votre sens de l'observation, élément indispensable pour savoir dessiner.

Pour dessiner ces deux objets, il faut d'abord définir la forme englobante de l'ensemble du sujet selon la méthode décrite la semaine dernière.

1. Commencez par dessiner la forme englobante des deux objets en comparant la largeur par rapport à la longueur.

2. Dessinez ensuite une forme englobante de chaque objet à l'intérieur du premier rectangle. Soyez attentif à bien comparer les deux formes avant de tracer vos traits. C'est cette attention permanente aux comparaisons qui vous aidera à perfectionner votre sens de l'observation.

3. Dessinez ensuite chaque objet à l'intérieur de sa forme englobante. Faites-le pour l'instant de manière instinctive. Vous verrez prochainement des techniques qui vous permettront de dessiner au plus juste.

4. Gommez vos traits de construction et vérifiez si votre dessin ressemble à la photo. Au besoin, corrigez-le.

5. Donnez du détail à votre dessin en traçant les éléments intérieurs du pot.

6. Vous pouvez vous arrêter là, mais si vous savez déjà poser quelques ombres, faites-le. Plusieurs cours sur les ombres vous indiqueront plus tard comment faire.

Pas à pas

Se poser les bonnes questions pour comparer les objets entre eux

Se poser les bonnes questions vous aidera à dessiner de manière juste. Aidez-vous de la technique de prise de proportions avec le crayon et le bras tendu expliquée dans l'astuce de votre premier cours. 

Quelques exemple de questions :

• Combien de fois pourrait-on rentrer la pomme en hauteur dans le pot ?
• Combien de fois pourrait-on rentrer la pomme en largeur dans le pot ?
• Le pot est-il plus large que haut ou l'inverse ?
• La pomme est-elle plus large ou plus haute
• Etc. Cette liste n'est pas exhaustive bien sûr. 

Comment utiliser les réponses à ces questions ?

Après avoir répondu à ces quelques questions, dessinez ce modèle en tenant compte de vos réponses.
• Si la pomme entre dans un carré, dessinez un carré. 
• Si c'est un léger rectangle, dessinez cette forme et insérez-y la pomme.
• Idem pour le pot.

 

Une méthode pour vous aider à progresser


Cette méthode a été conçue pour vous aider à observer. Utilisez-la pour en dessinant de manière souple et détendue.

Vous l'avez sans doute remarqué, votre regard est maintenant plus précis. Les réponses à ces questions vous ont permis d'observer plus finement votre sujet.

Voici une technique que vous devrez adopter à chaque fois que vous prenez un crayon pour dessiner un modèle.
 

Entraînez-vous aussi avec le modèle ci-dessous.

Quelle position adopter ?

 

Une bonne position vous aidera à réaliser des dessins souples.
 

3 positions idéales
Ne dessinez pas en posant votre feuille sur une table. Cette position a tendance à coincer votre geste. Ces 3 positions vous aideront à libérer votre geste et à l'assouplir.

1. Bloc posé sur les genoux.

2. Bloc sur les genoux en appui sur votre bureau, face à votre ordinateur.

3. Bloc sur les genoux en appui sur le dossier d'une chaise.

Astuce

Créez vos propres sujets

 

Vous pouvez également composer vous-même vos propres sujets avec quelques objets familiers. Dessinez-les en utilisant la méthode des comparaisons et de la vue globale. N'oubliez pas la forme englobante apprise dans le premier cours.

Gardez en tête que vos progrès seront proportionnels à votre pratique !

Surtout, amusez-vous et prenez du plaisir !

Jean-Baptiste Chardin nous montre ici dans sa nature morte qu'une peinture commence toujours par un dessin solidement construit.

Carnet de croquis

Comparez sans cesse

 

Entraînez votre regard à comparer tout ce que vous voyez. En dessinant bien sûr, mais aussi dans votre vie quotidienne, en marchant dans la rue, dans la file d'attente d'un supermarché ou en regardant la télé.

Voici un modèle que vous pouvez dessiner. Il est plus difficile que ce que vous avez vu jusqu'à présent, mais vous verrez vite que les techniques que vous apprendrez au fur et à mesure des cours vous aideront à dessiner des sujets complexes.

Créez vos propres sujets

 

Vous pouvez également composer vous-même vos propres sujets avec quelques objets familiers. Dessinez-les en utilisant la méthode des comparaisons et de la vue globale. N'oubliez pas la forme englobante apprise dans le premier cours

gardez en tête que vos progrès seront proportionnels à votre pratique !

Surtout, amusez-vous et prenez du plaisir !

Jean-Baptiste Chardin nous montre ici dans sa nature morte qu'une peinture commence toujours par un dessin solidement construit.

Quand on débute dans l'art de l'observation, il est difficile d'avoir l'œil partout. On est attentif à un point précis, mais on oublie de l'être sur un autre. L'erreur la plus souvent commise est donc d'oublier d'évaluer le rapport entre la hauteur et la largeur d'un objet. Sur l'exemple ci-dessous, la comparaison entre le pot et le fruit est assez correcte, mais le pot lui-même est trop haut. La comparaison entre sa hauteur et sa largeur a été mal évaluée.

Erreurs courantes